ANALYSE DE LA SINISTRALITÉ PAR PÉRIL ET PAR EXERCICE

La sinistralité catastrophes naturelles non auto de 1982 à 2017

Répartition par péril de la sinistralité catastrophes naturelles non auto cumulée de 1982 à 2017

Détail des autres périls

La sinistralité catastrophes naturelles auto de 2000 à 2017

Le graphique ci-dessous retrace l’évolution de la sinistralité catastrophes naturelles automobiles sur la période 2000 à 2017.

Au total, les dommages assurés sur les automobiles, actualisés en euros 2017, s’élèvent à 707 millions d’euros, soit en moyenne 40 millions d’euros par an. Il n’est pas possible à ce jour de ventiler cette sinistralité par péril. Néanmoins, considérant que les automobiles ne sont pas concernées par la sécheresse, on peut en déduire que la sinistralité est essentiellement causée par les inondations (et les cyclones pour 2017). On peut d’ailleurs observer que ce graphique est assez bien corrélé avec celui de la sinistralité inondations hors automobiles.

Evolution du coût moyen d'une reconnaissance cat nat

L'évolution du coût moyen d'une reconnaissance cat nat inondations

L'évolution du coût moyen d'une reconnaissance cat nat sécheresse

Analyse de la sinistralité hors sécheresse par gravité et par exercice